Dimanche 25 février 2018

d'Esquiule au sommet du Cambilhou

(avec petite dégustation de la cuvée "Saint Barth" de notre ami Olivier, vigneron à Parbayse, cf.infra, et aperçu de la mascarade d'Esquiule)

Photos et annotations de Pierre M.

Extrait des "pensées de juin" d'Olivier Teissier (2015)

 

Quand on est Vigneron, c'est de l'harmonie avec le temps et vivre dehors tant qu'il fait jour, voir et écouter tous les éléments présents sur les collines où le micro-climat existe.

 

Voici quelques alexandrins résumant la vie difficile du Vigneron :

 

Dame ce n'est pas tout rose pour le vigneron

Ce n'est pas la même chose que pour un Baron

Mais s'il n'a pas trop de guigne c'est un vrai Baron

Il vous soigne bien sa vigne puisqu'il a pour lot d'être vigneron

Dès que le printemps commence il est en soucis

Peu de vin c'est malchance trop de vin aussi

Mais si la vendange est bonne pour ce vrai Luron

Il vous soigne bien sa vigne puisqu'il a pour lot d'être vigneron

Il a beau gratter la terre en vivant de choux,

C'est quand même un mystère s'il joint les deux bouts

S'il a du raisin en tonne un gaillard content

C'est le vigneron

 

Cette poésie dite par le plus vieux berger de Lescun, Henri Rachou Langlate, âgé de 88 ans, résumant ce beau métier à plusieurs facettes !!